Parachat Vayéchèv

Facebooktwitterlinkedinmail

 Parachat  Vayéchèv    

 

La Thora nous raconte, au début de la Paracha,  que Yaakov aimait son fils Yossef plus que ses autres enfants, et qu’il lui confectionna une tunique spéciale pour souligner sa préférence. Le Midrach rapporte deux raisons pour lesquelles Yaakov préférait Yossef : La première, qu’il lui avait enseigné tout ce qu’il avait appris dans la Yéchiva de Chèm et de Evèr.    La deuxième, que l’apparence de Yossef ressemblait à celle de son père.

Ces deux raisons demandent à être expliquées. D’abord, en quoi le fait que Yaakov lui ait enseigné ce que lui ont transmis Chèm et Evèr peut-il surclasser Yossef par rapport à ses frères ? [Yaakov aurait tout aussi bien pu transmettre cet enseignement à un autre enfant !] De plus, la raison même pour laquelle Yaakov a transmis à Yossef l’étude faite chez Chèm et Evèr n’a jamais été expliquée ! Il faut également comprendre en quoi le fait que Yossef avait l’apparence de son père influença tellement Yaakov dans l’amour qu’il portait pour Yossef, l’apparence n’est-elle pas un don gratuit du ciel, pourquoi préférer un enfant aux autres, rien que pour son apparence ?

Pour comprendre la profondeur de la relation qui existe entre Yaakov et Yossef, il faut également éclaircir pourquoi Yaakov a-t-il choisi de confectionner la tunique à Yossef pour lui exprimer son affection, est-ce-que l’amour d’un patriarche se résume-t-elle à la donation d’un habit ?

En réalité, Yaakov ne préférait pas Yossef pour des raisons sentimentales, mais uniquement parce que yossef était le seul, d’entre tous les Chévatim, à continuer la mission qu’avait commencée Yaakov.  Il était la continuité de son père. D’ailleurs le Midrach rapporte que toutes les aventures qui sont arrivées à Yaakov sont également arrivées à yossef : Yaakov-son frère l’a jalousé, Yossef-ses frères l’ont jalousé, Yaakov s’exila à Harane, Yossef s’exila en Egypte etc…

Le Zohar vient également appuyer cette idée, et dit : « Yaakov et Yossef sont considérés comme une personne, et  ils ont la même  apparence… »

C’est pour cette raison aussi que la Guémara dans Sota 36b dit, que Yossef avait le potentiel de donner naissance à douze tribus, comme son père, car de la même façon que Yaakov avait la force spirituelle de donner naissance au peuple d’Israël, ainsi il en était pour Yossef.

On peut comprendre maintenant pourquoi Yaakov enseigna l’étude de Chem et Evèr à Yossef et non  pas à ses frères, car ces quatorze années d’études (passées à Chem et Evèr) étaient celles qui ont formé Yaakov lui-même pour réussir dans sa mission, et il était également nécessaire de les enseigner à Yossef pour lui donner les moyens de surpasser les épreuves qu’il allait affronter. On comprend également que la ressemblance d’apparence de Yaakov et Yossef n’était que superficielle mais venait surtout montrer la similitude des deux personnes dans leur mission respective au travers de leur aspect extérieur.

Et enfin, l’idée de la tunique n’était pas dans le but de lui rajouter un bel habit, mais de le rappeler à l’ordre sur les épreuves qu’il allait être amené à surmonter. D’ailleurs, le terme de פסים (passim) indique les abréviations des quatre formes d’exil qu’il allait traverser. Cela revenait  donc à Yossef uniquement de la recevoir.

 

Halaha : Pendant le Kidouch, on doit élever le verre du dessus de la table, d’au moins un Téphah’ (10 cm), afin que tous les membres de la famille puissent le voir. 

Lorsqu’on commence Vayh’oulou, il est bon de regarder les bougies, et ceci est une ségoula pour renforcer la vue (que l’on perd lorsqu’on fait des grands pas-plus de 50 cm).[ Au nom du Maharil]   

 

  

                                                       Chabbat Chalom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *