Parachat Toldote

Facebooktwitterlinkedinmail

 Parachat Toldote

 

La thora nous raconte qu’après beaucoup de prières, Itshak et Rivka eurent des jumeaux, Yaakov et Essav. Yaakov était un tsadik, Essav était un impie. Le verset nous précise que Rivka préférait Yaakov alors qu’Itshak préférait Essav.

Cette Paracha présente beaucoup de faits étonnants qu’il est important d’éclaircir.

1) Pourquoi est-ce que du ventre de Rivka, femme d’une tellement grande piétée, et d’un père aussi pieux  qu’Itshak, est-il sorti un impie aussi grand qu’Essav?

2) Comment se fait-il qu’Itshak avait une préférence pour Essav, ne connaissait-il pas la grandeur de son fils Yaakov ? Pourquoi il choisit Essav pour recevoir l’ultime bénédiction sur laquelle le monde repose ?

3) Pourquoi est-ce que Yaakov fut obligé à porter l’habit d’Essav lorsqu’il se présenta devant son père pour recevoir la bénédiction qui revenait au premier-né, ne pouvait-il pas utiliser une fourrure quelconque, puisque en fin de compte il utilisa une fourrure quelconque pour couvrir ses mains et son cou ?

4) Pourquoi est- ce que Essav alla voler l’habit de Nimrode, l’habit en question que Nimrode avait volé d’Adam Harichone, et il le cacha chez sa mère de peur qu’on ne le lui vole à nouveau ?

Une petite préface est nécessaire pour comprendre le déroulement des événements.  Lorsqu’Adam fauta et qu’il mangea le fruit interdit, hachem l’expulsa du Gan-Eden, et il lui confectionna un habit. Cet habit devant lequel chaque animal venait se prosterner en le voyant, est l’image de la mission nouvelle qu’Hachem avait donnée à Adam Harichone, à savoir, faire connaitre le nom d’Hachem en dehors des murailles du Gan-Eden, là où le mensonge existe, là où  l’obscurité spirituelle réside.

Yaakov et Essav, reçurent deux missions respectives. Yaakov, propager  le nom et l’existence de D-ieu à l’intérieur des murs des maisons d’études, Essav, propager le nom et l’existence de D-ieu dans les champs, dans les rues là où la foule existe. C’est précisément à ce que la Thora  fait allusion lorsqu’elle dit :(verset 27) «  Les jeunes grandirent, Essav était un homme qui savait chasser, Yaakov était intègre et il s’asseyait dans les tentes (d’étude) ». Par conséquent la mission d’Essav était beaucoup plus dure et beaucoup plus conséquente que celle de Yaakov. C’est pour cette raison qu’Itshak aimait Essav car il savait que sa mission était beaucoup plus dure que celle de Yaakov, et qu’il avait besoin d’un grand soutien pour réussir. Et c’est aussi pour cette raison qu’il voulait lui donner la bénédiction, car il pensait qu’Essav en aurait plus besoin, étant donné sa mission d’aller dispenser la Thora dans l’exil, dans l’impureté, dans la matérialité.

Rivka cependant avait compris qu’Essav avait échoué dans sa mission, et que c’était à Yaakov de prendre sur lui les deux missions, la sienne et celle de son frère, et donc la bénédiction lui revenait au titre d’être le porteur de la mission de son frère.

C’est pour cela qu’il revêtit l’habit d’Essav pour recevoir la Bénédiction, car en mettant l’habit il accepta sur lui de partir en exil pour aller diffuser le nom d’Hachem, et c’est ce qu’il fit immédiatement en sortant de chez son père, il quitta la maison et alla chez Lavane, le plus grand des impies, justement pour réaliser le challenge que son frère avait échoué. Et  cet habit, c’était l’habit qu’Adam portait lorsqu’il quitta le Gan-Eden, car Yaakov accomplit la réparation qui devait être faite par Adam.

Pourquoi est-ce que Yaakov réussit, et Essav non ?car avant de partir dans sa mission il rentra se construire par l’étude de la Thora pendant quatorze années, et uniquement après cela il était prêt à réussir les épreuves qu’il devait affronter.

On a appris de cela, que la réussite des épreuves de la vie ne passe que par l’étude de la Thora.  

Halaha : Le verre du Kidouch doit être en parfait  état. Il ne doit présenter  aucune fissure, même à sa base. Cependant si on n’a pas d’autre verre, on peut réciter le Kidouch sur celui-ci, à condition qu’il contienne un réviit (8,6 cl).

Le verre du Kidouch doit être rempli à ras bord, même s’il contient plus que 8,6 cl.  Cependant si on n’a pas suffisamment de vin pour le remplir, on peut réciter le Kidouch sur un verre qui n’est pas plein, s’il contient du moins 8,6 cl.           

                  

                                                          Chabbat Chalom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *