Parachat Emor

Facebooktwitterlinkedinmail

Parachat  Emor

 

A la fin de la Paracha, dans le chapitre 24, le verset nous relate l’anecdote d’un homme, qui malgré son appartenance au Peuple juif (du côté de sa mère du moins !), avait renié l’existence d’Hachem en prononçant une malédiction à son égard. Le verset dit : « Un homme fils d’une femme juive, mais également issu d’un homme égyptien, sortit dans le camp d’Israël; il se disputa avec un autre homme juif. Cet homme, fils d’une femme juive, prononça une malédiction à l’égard d’Hachem ; ils (les bné Israël) l’amenèrent devant Moché ».Rachi rapporte les thermes du Midrach (de Rav Eliahou Mizrahi) : « D’où est-il sorti ? Il était sorti du Beth- Din de Moché coupable, il voulut installer sa demeure sur le territoire destiné à la tribu de Dan, les gens de Dan le repoussèrent en prétextant que l’héritage des tribus était fixé selon l’ascendance du père, il se tourna donc vers le tribunal constitué par Moché, qui débouta sa requête, il se leva et blasphéma.»

 Comment est-ce qu’un homme qui se trouvait à un niveau très élevé spirituellement, comme le rapporte le Targoum Yéhonatan : « qu’il avait entendu la voix d’Hachem lors de son dévoilement sur le mont Sinaï », peut-il aussi rapidement chuter et arriver à un niveau tellement médiocre ?

La Thora nous donne la réponse dans le mot « il est sorti », tout s’est passé à sa sortie du Beth-Din, il était sûr d’avoir raison dans sa démarche mais le Dayan ne pensait pas comme lui. Il ressenti une déception tellement grande, et il fut pris d’une colère tellement puissante, qu’il rejeta tout d’un bloc. 

Dans la vie de tous les jours on est malheureusement aussi témoin de ce genre de phénomène, un accident de voiture dû à une distraction d’une seconde, et la personne se retrouve des mois voire des années tributaire de soins médicaux…

Il en est de même dans la spiritualité, un homme peut être quelqu’un de « cacher » ou bien même un homme sage, et en un instant de déception de lui-même, il met fin à son ascension spirituelle.

A l’inverse une personne peut décider d’un changement radical suite à une prise de conscience, qui va l’amener à un niveau extraordinaire de sainteté, comme l’histoire de Rabbi Eliézer ben dourdéya qui avait fréquenté toutes les formes de débauche, et qui prit conscience de sa situation lors d’une relation avec une femme, qui lui affirma qu’il ne serait pas accepté dans le monde futur ; il implora le ciel et la terre de venir à son secours et lorsqu’ils lui refusèrent, il pleura et mourut dans sa Téchouva … Une  voix  sortit du ciel et prononça : Rabbi Eliezer ben dourdéya est accepté au monde futur !

Halaha: Il faut faire attention de ne pas prendre le bain en l’honneur de Chabbat depuis le jeudi soir, car un bain fait le jeudi ne metpas suffisamment en relief l’honneur du Chabbat. Cependant si cela est difficile, on a le droit de se laver le jeudi soir pour le Chabbat. 

Il est également important de faire attention à ne trop tarder à rentrer dans la douche le vendredi après midi, car on risquerait de transgresser le Chabbat par une action interdite. 

 

                                                            Chabbat Chalom

   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *